19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 17:22

 

 

 

Voici donc une sélection de personnages de jeux vidéo qui peuvent être considérés comme badass et ainsi prétendre au titre du "Iron Fist dans la gueule". Allons-y.

 

 

Cole Mac Grath

http://www.ps3vault.com/wp-content/uploads/2010/05/infamous2.jpg

 

Je ne m'étendrais pas sur l'histoire de Cole car je n'ai joué que très peu au  premier infamous. J'en connais néanmoins le contenu. Cole a obtenu un pouvoir d'une sorte de sphère et maintenant il peut utiliser l'électricité pour attacher ses ennemis ou encore leur broyer les cacahuètes, sisi c'est bien ce qu'il fait. Je n'ai pas joué à infamous 2 donc je ne sais pas comment le perso évolue, il me semble néanmoins que son niveau de badassitude a augmenté mais pour être tout à fait franc je ne l'ai jamais trouvé extraordinaire. Je suppose que le scénario puise sa source de là. C'est un gars normal qui se retrouve avec un super pouvoir. D'un point de vue scénaristique c'est bien du point de vue de notre baromètre c'est juste un peu faible désolé Cole, rien de personnel.

 

Non noté

Basé sur Infamous premier du nom duquel je n'ai que quelque souvenir vague donc je m'abstiens de la note.

 

 

Alex Mercer

http://media.giantbomb.com/uploads/3/33720/1052015-prototype_super.jpg

 

On a souvent rapproché infamous et Prototype et je le fais aussi pour la badassitude de ces deux personnages. Cole Mac grath peut faire du dégât avec ses attaques électriques mais Alex Mercer le surclasse dans toutes les catégories avec ces pouvoirs aliénesques carrément abusés. Il a des tentacules qui peuvent faire de bons "skullfuck" sur quasiment n'importe qui. Il peut balancer tout ce qui lui passe sous la main, tirer à l'arme à feu, voler en éjectant du sang de ces paumes et mon sort préféré, il peut consumer une personne pour en prendre l'apparence, niam. J'aurais juste un ou deux reproches qui font qu'il ne peut prétrendre à un rang plus élevé. Primo, je trouve que dans son style il ressemble à Ezio de Assassin's Creed surtout pour le coup de la capuche blanche. Deuxio, dans le jeu j'ai trouvé que ces pouvoirs sont tellement abusés que ça en devient presque cartonnesque. Surtout lorsque les carlingues que l'on balance s'apparente à des munitions. C'est l'esprit du jeu , je sais... j'ai juste du mal avec cet abus-là même une histoire basé sur un pouvoir abusif se doit d'être crédible. Deplus j'ai toujours eu du mal à me sentir proche de ce perso. Pour connaître la vérité... il mange les gens. Moui c'est un point de vue en effet !

 

Non noté

Effectivement, il tue beaucoup mais je n'ai pas accroché au perso.

 

 

Lara Croft

http://img.over-blog.com/289x420/4/07/76/82/lara-croft.jpg

 

C'est un des personnages qui fait partie de mes souvenirs. Vous savez le temps de la Playstation avec ces temps de chargements, le début de la 3D avec tous les défauts que l'on connait. Peu de controle de caméra et la nécessité de préparer ces sauts au millimètre. C'était Tomb Raider et à l'époque c'était ce qui se faisait de mieux, relativement maniable et un système de visée bien fichu pour l'époque. Puis il y avait le putain de Trex et cette musique géniale. Un concert de frustration et de nostalgie. Lara Croft à l'époque est ce qui se faisait de mieux dans la badassitude, mini short dans les montagnes enneigées ( je suis le seul a trouver ça stupide?) et flingue dans des jaretelles. Elle saute en Salto peut grimper partout et affronte à la fin l'incarnation d'une ancienne déesse de l'atlantide. Par la suite, elle voyagera à travers le monde affrontant différentes créatures mythologiques. J'ai hésité à la mettre dans le classement car effectivement sa badassitude se discute pour l'ancienne version de Lara je dirais que par rapport à son époque, elle était ce qui se faisait de mieux. Il n'y avait pas encore de Dante ou de Kratos à l'horizon. Aucun blaireau qui pouvait buter du dieu à mains nues encore. Donc même si aujourd'hui ca parait faible, elle faisait partie des précurseurs. Elle défiait les lois de la physique aussi parfois, Vous vous souvenez de cette séquence où elle se fait piquer ces armes et course les ennemis à moto dans une des cinématiques?

 

 

 

 

C'est là que j'en veux un peu aux concepteurs de Tomb Raider car il tenait un excellent filon et ne l'ont pas exploité. Le jeu n'a que peu évolué par la suite avec juste quelques mouvements supplémentaires et des véhicules et ils n'ont aucunement travaillé sur le caractère de Lara, elle est devenue plus une gravure de mode qu'un personnage dont on cherche à forger le caractère. Ils se sont plus concentrés sur la plastique que sur le personnage en lui-même. La relecture qui en est fait dans les opus récents comme Tomb Raider Legend est intéressante néanmoins et la badassitude revient.

 

 

 

 

Voilà le boss de fin de la version Anniversary même si on peut discuter l'attitude de Lara sur certains points. elle tue la méchante en faisant un salto au-dessus d'elle pour lui tirer dans le dos avant de lui foutre un pilier sur la gueule. La petite phrase, l'explosion échappé de justesse. Celui qui dit que ce n'est pas épique n'est pas de bonne foi. C'est vrai que mainteannt on a les boss géants et tout le toutim mais pour moi le degré de danger n'est pas déterminé par la taille. elle combat quand même là un être immortel de l'Atlantide ce n'est pas rien. Il y a la-dedans tout ce qu'il faut, je ne suis pas pour les remake d'habitude mais je pense que Lara mérite une meilleure lecture. Je suis donc plutôt enthousiaste en ce qui concerne son reboot.

 

En attendant, je considère que ça a été du potentiel gâché moins de cul et plus de jeu et de développement de personnage. Cela ne nous la rendra que plus désirable et pousser le personnage à sa limite par des situations extrêmes ne pourra que la rendre encore plus attrayante.

 

3/5

Il y a des choses intéressantes mais beaucoup d'opportunités gâchées

 

 

Leon Kennedy

http://img516.imageshack.us/img516/590/leonkennedybb0.png

 

Resident Evil 4 marque un tournant dans la série. C'est là où Resident Evil est devenu plus un jeu d'action qu'un survival mais un excellent jeu d'action bien meilleur que le cinquième pourtant plus récent. Je pensais que Leon serait un excellent choix au début mais en étudiant certaines séquences parmi les plus connus du jeu j'avoue qu'il en prend quand même plein la gueule. Il est fait prisonnier et ne s'en sort qu'in extremis. Bon, il shoote les zombis à coup de pied mais j'avoue que dans la baromètre badass certaines choses jouent en sa défaveur. A un moment du jeu, il essaie de mettre un coup de pied retourné à un des grands méchants et se fait rembarrer sans ménagement. Il y a également cette séquence connue entre lui et Ada.

 

 

 

Il a la classe c'est sur mais Ada l'a au moins tout autant. Je crois que la plus grande force de Léon est le sang froid avant le style ce qui baisse un peu sa note globale; En faisant le décompte des scènes où ils gèrent et de celles où ils ne peut rien faire. disons que l'on va lui donner la moyenne car ça reste un bon petit gars bien efficace sur la globalité. Quant à Ada elle gère mais elle fait dans la manipulation. Souvenez-vous du 1 et du mot de passe Ada ! Dans le deux pareil ! Censée être morte elle revient et continue de jouer double jeu. J'ai décidé d'exclure les manipulateurs du classement car contraire au principe d'un perso qui ne craint personne. Les vrais badass n'ont pas besoin de trahir pour gagner !

 

3/5

Pas forcément constant, se fait parfois dominé mais s'en sort toujours. Quelques bonnes séquences et répliques.

 

 

Shepard

http://images.wikia.com/masseffect/images/c/c1/Shepard_renegade.jpg

 

Mass Effect est au jeu vidéo ce que Star Wars ( Les deux qui sont bons) sont au cinéma. On peut ne pas être d'accord mais il faut avouer que cet univers est immersif à souhait et surtout cohérent. Shepard c'est un Jedi euh... un Ghost euh... un spectre et il part à la poursuite d'un autre spectre traitre nommé Saren qui s'est apparemment allié aux moissoneurs une ancienne race supérieure de vaisseaux machines doués d'intelligence et qui veulent bien sûr conquérir le monde.

 

 

 

( Désolé, je devais la faire au moins une fois dans ma vie ! )

 

Bref, la citadelle ( la capitale de l'univers connu) est attaqué et a failli tomber par la volonté d'un seul moissoneur. Shepard est un personnage difficile à étudier car son attitude dépendra essentiellement de votre choix dans le jeu. On va prendre comme base le renegade ( le méchant). La badassitude de ce personnage ne se retrouve en fait que dans quelques séquences, surtout que lorsqu'on joue renegade on est aussi amené à trahir. Shepard est intéressant dans la mesure ou c'est nous qui choisissons ses actions. Dans le 2, Shepard est déjà une légende pour toute la galaxie et survit même à la mort, à la fin on affronte un boss géant. Ca commence à devenir franchement épique. De plus, Shepard peut draguer n'importe qui, alien compris. Cet aspect un peu macho fait remonter son baromètre ( pour ces mesdames on peut également jouer une femme et draguer de l'alien saurien). Il y a une séquence qui m'a vraiment décider à le mettre dans ce classement et la voici.

 

 

 

Non décidément Shepard on le fait pas chier. Après vous pouvez parler de son style et de sa classe un peu limité (surtout quand il danse) mais ne lui dites pas directement pour ne pas perdre une dent !

 

3/5

Quelques morceaux de bravoure mais son intérêt n'est pas sur le critère principal de ce classement.

 

 

Ryu Hayabusa


http://i36.photobucket.com/albums/e23/greybasher/ryu-hayabusa.jpg

 

Assez peu connu, Ryu Hayabusa est pourtant un personnage qui est depuis longtemps dans le monde du jeu vidéo. Le premier Ninja Gaiden datant de la fin des années 80. Je prend comme base le Ninja Gaiden 2 de la Xbox 360, dans cet opus Ryu tranche découpe et tue au katana, au nunchaku et même à la faux des groupes entiers d'ennemis car ils pourchasse d'anciens démons à travers le monde qui n'ont pour seul but que de tout détruire. Il a des shuriken évidemment et des Kunaïs explosifs ! Il est spécialisé dans la découpe, il tranche les mains et les jambes à la chaine et il y a des passages bien impressionnants. Mon préféré c'est dans le colisée. Le voici.

 

 

 

Qui franchement entrerait dans un colysée seul pour affronter un démon dans un colysée rempli de loups garous sans même tiquer à toutes les menaces? Son point faible c'est qu'il ne parle presque jamais, il est très froid et imperturbable, c'est ce qui lui donne son style mais c'est aussi ce qui l'empêche de se distinguer. Cependant, Ryu sera toujours pour moi le meilleur ninja de sa catégorie.

 

3/5

Simple et efficace mais peut-être un peu trop simple. Manque de personnalité.

 

 

Ezio Auditore

http://egamer.co.za/wp-content/uploads/2009/04/assassins-creed-2-ezio-character-artwork-big.jpg

 

 

Ezio c'est un des membres les plus actifs d'une guilde d'assassins qui combat les templiers qui sont tous des méchants comploteurs. Il maîtrise toutes les armes, se sert des ennemis comme de marchepieds, il peut griper sur n'importe quoi et il tue ses ennemis sans que ceux-ci ne puisse réagir c'est un vrai de vrai. Il a aussi les désormais célèbres lames rétractiles ainsi qu'un putain de pistolet dans la manche. La capuche lui donne un air de mystère et il se joue de toute autorité qui est entre lui et sa cible. Si ça ce n'est pas la classe je ne sais pas ce qui l'est. Voilà la cinématique de Assassin's Creed 2 pour vous en convaincre.

 

 

 

**Spoiler Alert**

 

Et surtout il affronte en combat singulier le pape en personne. Même s'il s'agit d'Alexandre VI (dont même le Vatican reconnait la corruption) . Cela reste quelque chose d'unique dans une intrigue.

 

4/5

Ezio, l'élégance à l'italienne

 

 

Solid Snake

http://ui02.gamespot.com/961/solidsnake_2.jpg

Il s'agit d'un des personnages les plus emblêmatiques du jeu vidéo, un héros dont on a suivi la destinée quasiment jusqu'à sa mort et même considérablement vieilli il combat encore les complots dans Metal Gear Solid 4. Auquel j'ai moins accroché que les autres mais qui restent une bonne conclusion  à une histoire titanesque dont juste la proliférations de dialogues et d'intrigues diverses vient parfois brouiller la clarté. Solid Snake ne fait pas de super salto, il a pas de super flingue, ni même de super armure.  Non il a juste le gêne du soldat et malgré toutes les merdes qui lui arrivent il reste combattant, vindicatif et calme. Snake c'est un état d'esprit face au danger. Sérieusement, ce mec est digne et grand jusque dans le suicide !

 

 

 

Alors oui, il est moins impressionnant que certains il ne saute pas partout et ne détruit pas tout à coup de poing mais il restera un personnage auquel on s'est attaché au fur et à mesure des épisodes.( Ps: Pour savoir s'il s'agit d'un spoiler ou pas. Jouez au jeu il reste très bon mais il faut aimer la parlotte et la cutscene.)

 

4/5

C'est Solid Snake. Sur d'autres critères il l'emporterait haut la main, sur celui-ci il reste très fort mais il y a mieux.

 

 

Wesker/jill (Resident Evil 5)

http://img.over-blog.com/247x409/4/02/56/54/news-3/jill-valentine--resident-evil-5-gold-edition-playstation-3-.jpg

 

http://img.over-blog.com/161x380/2/81/68/43/images-2/re5-albert-wesker2.jpg

 

Ces deux personnages dans la dernière mouture de la série sont vraiment abusés. Et je pouvais difficilement parler de l'un sans spoiler le rôle de l'autre je les mets donc ensemble. Dans Resident Evil 5, ils sont juste complètement abusés. Jill est une machine à tuer sans âme et Wesker le grand méchant intouchable qui prépare des plans diaboliques et arrête les roquettes à mains nues en se déplaçant à la matrix. Cette évolution des persos explique aussi pourquoi Resident Evil n'est plus comme avant. On aime et on aime pas mais il faudrait être fou pour dire que ça n'a pas de style.

 

Jill (attention cette vidéo est un **Spoiler Alert**)

 

 

 

Vous prendrez bien un peu de Wesker avec votre Jill.

 

 

 

Je n'aime pas le traitement de la licence Resident Evil dans cet épisode mais j'ai trouvé les séquences de combat tout bonnement bluffantes sans compter que Wesker a toujours la petite réplique tueuse et même dans l'enceinte d'un volcan il n'abandonne pas son projet de destruction totale. C'est la classe !

 

5/5

Si on fait abstraction du scénario et du passé de ces persos. Disons que c'est un plaisir coupable.

 

 

Bayonetta

http://gomakemeasandwich.files.wordpress.com/2011/06/bayonetta-ps3-ported-by-sega.jpg

 

 

Que se passerait-il si on faisait un Dante au féminin? On obtient Bayonetta tout simplement. Avec elle c'est un festival ! Les gros flingues, les anges qui tombent par miliers, les répliques tueuses, les connotations omniprésentes, les postures indécentes, les actions exagérées, les boss improbables, les destructions incommensurables et des strip tease meurtriers. Tout ça dans un personnage. Tout cela passe car jamais cela ne se prend au sérieux, dès la scène d'intro le ton est donné. (l'action commence à 4 minutes ! )

 

 

 

Ce jeu est ce qu'il y a de plus abusé dans l'action réunit dans un grand jubilé de n'importe quoi et j'adore. Le seul problème c'est que l'histoire pêche et que le background de Bayonetta est aussi impénétrable que euh... Bayonetta elle-même ou alors seulement avec un très très gros flingue !

 

5/5

Il manque des choses à ce personnage et on peut ne pas aimer son coté provocateur mais franchement c'est juste une orgie de badassitude... et avec des seins en plus.

 

 

Dante

http://ui16.gamespot.com/431/dmc1dante_2.jpg

 

 

Dante est un précurseur dans son genre, le premier jeu en lui-même ne se distinguait que par les abus que se permettait son personnage principal. Tuer des démons à l'épée avant de les shooter aux flingues de deux kilos chacun en plein vol. Affronter des démons géants avec classe en les invectivant comme de vulgaires nuisances ridicules. Incarner un être quasi immortel qui peut se faire transpercer par une épée géante sans que cela ne soit une gêne. C'est Dante qui est à l'origine de ce genre de personnage et il a tout ce qu'il faut : le matos, le style et les répliques assassines. Je préférais le traitement qui en était fait dans le 1 néanmoins ou il est plus vieux et donc moins arrogant mon passage préféré n'est pas celui auquel on pense au premier.C'est le moment ou le grand méchant s'en prend à Trish.

 

 

 

Non, parce que moi quand je suis énervé je détourne les boules de feu avec les yeux et SILENCE parce que là je parle. Quoi? T'es un démon millénaire venu détruire le monde? Ah bon. Bref Dante est vraiment celui qui a créé ce style de personnage surpuissant dans les jeux vidéos et il mérite amplement sa place dans le haut du classement.

 

5/5

C'est Dante. C'est la classe ! ... qui ne perdurera pas dans les autres épisodes néanmoins !

 

Kratos


http://planetrenders.net/renders/albums/userpics/12723/normal_God%20of%20war%20-%20Kratos.png

 

Il y a un problème avec le personnage de Kratos c'est qu'on en peut pas vraiment l'aimer. Son seul but dans la vie c'est la vengeance. D'accord, il a perdu sa famille à cause du dieu de la guerre dans le premier épisode mais ensuite il se lancera dans une campagne de génocide divin et humain que je n'ai vu dans aucun autre jeu. En tuant un à un les dieux de l'Olympe, Kratos plonge peu à peu le monde dans le chaos. Il tue le soleil, la mer et tout ce qui croise sa route et tout ça pour se venger d'un seul dieu, Zeus, et tous les êtres vivants meurent de sa recherche de vengeance. Il tue les dieux d'une façon qui est loin d'être tendre mais THIS IS SPARTA !

 

Un exemple avec Poséidon le dieu de la mer.

 

 

 

C'est juste... Waow ! Ca fait très mal, c'est très méchant et c'est jouissif.

 

5/5

Je suis sur que Kratos ne m'aime pas car je suis vivant. Je lui mettrais 5 quoi qu'il arrive j'aurais bien trop peur qu'il décide de se venger.

 

Et le plus Badass est  ...

 

Duke Nukem


http://www.gameguru.in/images/duke-nukem-forever-3.jpg

 

Soyons clairs, je n'ai pas joué au nouveau jeu et il semble avoir des défauts mais bon sang Duke déjà à l'époque n'était pas un perso badass ! Ce type définit juste la badassitude en elle-même. Il est une allégorie même du concept. Il envoie chier les aliens, il se fait des filles, il ne tolère pas qu'on touche à son club de strip. Il est macho, vulgaire, violent et il casse la gueule aux méchant et quand il ouvre la sienne c'est pour balancer de la phrase choc. Un pur concentré de testotérone survitaminé. Il ne cherche pas la gloire ni la fortune. Il veut juste qu'on le laisse tranquille lui et ses nanas. Ce trailer le montre bien !

 

 

 

Je crois que l'on ne fera jamais pire (ou mieux) de ce point de vue.

 

5/5

Evidemment...

 

Merci d'avoir lu et j'espère que ça vous a plu !

Partager cet article

Published by Third
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog