Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de third Un blog de Jeux vidéos macho-mégalo-intello

Test: Civilisation V

Third

 L'oeil hagard et la barbe prépondérante, je me penche donc vers la rédaction de ce petit article sur Civilisation V et je peux vous donner mon opinion sur ce titre qui a bien failli ruiner ma vie ! Je me suis d'ailleurs inscrit à une cure de désintoxication: une cure à base de Sims il parait. Il fallait que ça s'arrête, je ne mangeais plus, je ne dormais plus et c'est après avoir encore bouffer une de mes nuits sur ce soft que je vous en livre la funeste expérience.

Image
On n'en ressort pas indemne.

Pour information, je ne connais pas les autres Civilisation, par contre j'en connais le concept et deux ou trois petites choses. Contrairement à d'autres jeux de stratégie on guide notre Civilisation à travers toutes les époques et non pas dans une seule ère à la Age of Empire. Le jeu s'apparente ensuite à un immense jeu d'échec où le but est d'être la civilisation qui survivra ou vaincra toutes les autres. Ne cherchez pas de mode Story, il n'y en a pas dans le titre.

Image
Oula, Catherine un peu flashy la coupe !

Il faut d'abord paramétrer sa partie, on peut jouer sur un continent qui reproduit le globe terrestre ( car c'est toujours fendard de fonder Paris en Amérique du Nord) ou d'autres cartes. On choisit le nombre d'adversaires, la vitesse des tours, les conditions de victoire. Bref, il y a de quoi faire en personnalisation. Une fois que tout cela est fait, choisissez votre faction. Si vous avez l'édition Game of The Year, il y en a vraiment énormément avec chacune des bonus spécifiques et elles sont représentées par un grand conquérant de chaque pays. Pour la France par exemple on a Napoléon, il y a Bismarck pour l'allemagne, Washington pour les USA et ainsi de suite.

Image
Ouioui même les indiens d'Amérique.

C'est amusant de voir qu'ils ont essayé de respecter une certaine parité. On a par exemple Catherine de Russie, Isabelle d'Espagne et une nana de Chine nommée Wu Zetian. Connais pas, mais c'est toujours intéressant d'en savoir plus. Évidemment, on a Gandhi pour l'inde et d'autres chefs plus obscurs comme Pachacutec pour les incas ou (mon préféré) Kamehameha pour la Polynésie. ( Que tout ceux qui comme moi pensent à Dragon Ball, lèvent la main.)

Image
Sisi, c'est bien son nom.

Pourquoi j'en parle autant en détails ? C'est parce que les phases d'interaction avec ces personnages sont ce qui donnent beaucoup de saveur au titre. Vous développez tranquillement votre civilisation et là, bim! Un chef d'état vous tombe dessus et s'adresse à vous dans de très belles séquences 3D. Ils parlent tous dans la langue d'origine, ça me fait rire parfois. Il y a plusieurs façons de gagner.

- Victoire Militaire:
Pas très fin, on détruit toutes les civilisations à coup de grosses armes qui tuent. C'est la première victoire que j'ai faite. Il restait les incas avec moi et je les ai pilonné à l'artillerie lourde et au char d'assaut alors qu'ils n'avaient que des piquiers et de la cavalerie. Nyark nyark ! j'avais pas encore la bombe atomique, dommage !

Image
Une victoire militaire, c'est un truc comme ça. Il n'a que des spadassins et j'ai de l'infanterie moderne héhéhé !

- Victoire culturelle:
Plus en finesse. Il faut avoir un niveau de culture bien supérieure pour adopter des doctrines qui vous confèrent divers bonus globaux. Si vous choisissez l'ordre vous vous orientez plus sur un régime autoritaire, si vous prenez la liberté.. Bon ça parle de soi-même. Le but est d'en remplir 5 avec des points de culture et après de fonder le projet Utopia qui vous garantit la victoire culturelle ( et il vous en faut beaucoup !)

Image
C'est là que ça se passe pour la victoire culturelle.

- Victoire diplomatique:
Je ne l'ai pas expérimentée celle là. ( la diplomatie c'est pas mon truc) En gros il faut développer l'ONU qui permet de provoquer un vote pour la suprématie auprès des Cités États. Des petits états que l'on peut rattacher à notre civilisation en les achetant ou en leur rendant des services. Il faut tous les acheter pour avoir le vote en notre faveur provoquant la victoire. Ça correspond à une victoire économique car c'est tout de même cher de spolier tant de pays.

- Victoire scientifique:
Dur, dur. Il faut orienter sa civilisation sur la génération de points de science et développer tout les pièces du vaisseau spatial ainsi que la technologie suprême "technologie d'avenir". Pas évident du tout car ça revient à tout développer tout simplement.

Image
Oui, faut développer tout ça en fait Smiley : icon_fatigue.gif .

Donc plutôt que d'en parler trop en détail je vais parler d'une partie dont je suis assez fier.

Je joue avec l'Egypte incarné par Ramsès II, mes seuls voisins sont les aztèques à l'ouest. Je m'occupe tranquillement des premiers camps barbares et je décide de m'orienter vers la victoire culturelle, je suis très enclavé avec deux cités états qui bloque l'accès à l'est et la mer au nord. J'aime pas les voies maritimes donc je décide de me créer un petit empire où je suis, basé sur la diplomatie et la culture. Je croise Washington au sud et la Polynésie à l'est. Ils ne représentent pas un danger pour l'instant. Moctezuma, le patron des Aztèques me demande un libre passage que je lui accorde car je veux qu'on me foute la paix !

Image
Les aztèques sont quand même très près là !

Cependant, je vois que le petit enfoiré fait rentrer des unités de combat dans mes frontières. Ça ne va pas se passer comme ça! Guerre immédiate. Il avait une grosse armée mais j'avais une bonne armée défensive et aussi mes deux cités états alliées militaristes qui me fournissaient de bonnes unités. Je négocie la paix avec Moctezuma sans perte culturelle. Mon armée maintenant étant suffisamment dissuasive je me concentre sur la culture avec essentiellement la construction de merveilles mondiales.

Image
Tu ne me piégeras pas enfoiré !

Le Kremlin, Les pyramides, le Macchu Picchu, la cathédrale Sainte Anne, la Chapelle Sixtine, Notre dame... A la fin de la partie j'en avais 17 ! Et plus de 500 de culture par tour.

J'ai quand même eu peur sur la fin car des empires tentaculaires étaient à ma porte de toutes parts. La Polynésie s'est installée entre moi et mes cités états ( heureusement, il me restait la voie maritime) Bismarck s'en est mêlé, Moctezuma était toujours vindicatif mais de toute façon, je ne signais plus rien avec lui. Le Songhaï était aussi présent. Et je me suis mis à mal avec la Russie qui avait de loin la plus grosse armée de la partie mais qui était heureusement fort éloignée ! La seule qui est restée cool avec moi tout du long est la belle Isabelle d'Espagne ( prude mais toute mimi quand même) qui me consolait de tant de haine en ce bas monde.

Image
T'es la seule qui soit gentille avec mouaaaaaa !

Ca y est ! Le projet Utopia est lancé vers l'an 2000 et c'est là que je vois le développement du projet Manhattan pour la bombe atomique consécutivement par les russes et les aztèques. Néanmoins j'ai gagné au finish avec un empire de quatre villes contre des empires qui en comptaient parfois une dizaine.

Image
Projet Utopia dans ta face !

Voilà j'ai choisi ce mode de narration pour bien montrer que ce sont des histoires que l'on réécrit à chaque fois et que c'est fun. C'est également terriblement addictif, un vrai crack vidéoludique. Le fait que ce soit addictif ne veut pas dire que c'est parfait, loin de là et il y a même des défauts particulièrement ennuyeux dans ce jeu. Les scénarios proposés par exemple ( des sortes de défis) ne sont vraiment pas plus intéressants que ça. Je regrette qu'on ne puisse pas plus choisir sa direction, comme un type particulier de religion ou ce genre de chose.

Bon je déconnais, elle est comme ça en fait !
Image

En multijoueur, le jeu est beaucoup moins fun car toutes les animations sont désactivées. Enfin, les deux défauts majeurs sont le système de diplomatie ( il est quasiment impossible de négocier quelque chose, il faut juste dire oui ou non) et dans une partie avec beaucoup de puissances sur une grande map, chaque tour donnera lieu à un chargement avec force lag qui se révélera usant à force.
Le peuple réclame le verdict.

4/5

Je préfère toujours Caesar 3 où j'avais la satisfaction d'avoir construit toute la ville de mes petites mains mais Civilisation V est un très bon jeu que je recommande à tout ceux qui aiment ce genre de jeu de stratégie réflexif et non basé sur une action intense.

Il n'est pas exempt de défauts mais est à la fois simple et plein de possibilités.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires

clovis simard 28/10/2012 02:34

Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.9- THÉORÈME OSÉE. - La fin de notre civilisation ?